Il s'impose d'appréhender les droits fondamentaux économiques, sociaux et culturels dans leur ensemble et d'en favoriser l'accès globalement. Alors que des mesures spécifiques sont mises en oeuvre, il apparaît de plus en plus évident que toutes les dimensions d'actions sont interconnectées et qu'il y a donc lieu d'apporter une réponse intégrée à l'accès aux droits fondamentaux économiques, sociaux et culturels.

Une réponse intégrée à la mise en oeuvre de ces droits requiert la participation de l'ensemble des composantes de la société civile et, plus spécifiquement, de leurs titulaires, tant dans le processus décisionnel que dans la concrétisation d'actions dont l'objet est d'en favoriser l'effectivité. Seule une écoute attentive de l'ensemble des titulaires des droits permettra de définir et, par la suite, de rencontrer les besoins de tous.

Extrait de la synthèse du premier rapport sur la cohésion sociale.

Les interventions initiées ou soutenues par la Direction Interdépartementale de l'Intégration Sociale (DIIS)entendent fournir une telle réponse à ces problèmes, en termes de cohésion sociale, compte tenu des besoins locaux spécifiques.

Il a paru important de pemettre aux travailleurs impliqués dans ces dispositifs de comparer leurs pratiques, leurs scénarios stratégiques, leurs analyses de terrain.

TRois modèles de référence sont proposés dans ce site pour cadrer ces réflexions. Ces modèles ont été mis à l'épreuve dans une série de séminaires organisés par la DIIS en 2002-2003.

Une initiative de la
Direction Interdépartementale
de l'Intégration Sociale