Traits régionaux...

L’instruction obligatoire, le statut social qui lui était conféré, la multiplication des médias ont fait du français la langue des Wallons. Au cours des siècles, le français de Wallonie s’est débarrassé de beaucoup de ses traits régionaux même s’il conserve quelques particularismes appelés – à tort ou à raison – belgicismes (bourgmestre, athénée, septante, nonante, entièreté...). D’autres traits le caractérisent comme la confusion entre savoir et pouvoir ou la prononciation du W, Wallonie devenant souvent Vallonie dans la bouche des Français.